Art funéraire: la nouvelle donne (08/11/2012)

Les opérateurs se multiplient mais l’offre demeure très traditionnelle.

L’organisation de ses propres obsèques est aujourd’hui une pratique courante et encouragée. Un grand nombre de dispositifs et d’acteurs – professionnels du secteur, mais aussi assurances – sont là pour aider et accompagner les individus dans leurs choix. Et la loi aide à ne plus se laisser tromper. Pourtant, en ces temps de dé-spiritualisation et d’individualisme, la société elle-même n’oriente pas les hommes vers de nouvelles façons de penser leur propre mort ou celle de leurs proches. Globalement, la mort reste un moment de tradition, pas d’innovation.

(Lire la suite)

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *